Es fría la luz

Es fría la luz (Blanca Varela)

La lumière de la mémoire est froide
ce que l’on entrevoit à peine brille
avec insistance
tourne en cherchant la bouteille vide
ou la flaque de pluie

 

J’ai laissé le diable enfermé
dans un tiroir
dans son petit lit de crépon

Dehors l’ange vole
frappe à la porte
attend

Dans une main la rime
comme une larme
dans l’autre le silence
comme une épée

Chasse-moi de mon corps
il est minuit
sans soleil ni étoiles

Facebookby feather